Présentation du territoire et ses enjeux

La Communauté de Communes Alpes Provence Verdon (CCAPV) est issue de la fusion, au premier janvier 2017, de cinq communautés de communes (cinq communautés de communes du Moyen Verdon, du Teillon, du Haut Verdon, du Val d’Allos, de Terres de Lumières, et du Pays d’Entrevaux). Son périmètre coïncide avec celui de l’ex Pays de l’Asse Verdon Vaïre Var (Pays A3V).

L’EPCI regroupe 41 communes sur 1 716 m² et compte une population d’environ 11 403 habitants permanents et 23 000 en population DGF (Dotation Globale de Fonctionnement). Représentant le quart de la superficie du département des Alpes de Haute Provence (04) pour seulement 7% de sa population, le territoire est organisé autour des vallées du Verdon, de sa source au Grand Canyon, de l’Asse, de la Vaïre et du Haut Var, avec pour principaux bourgs centres Allos, Annot, Barrême, Castellane, Entrevaux et Saint-André les alpes.

La CCAPV se trouve au carrefour des Préalpes, de la Provence et de la Côte d’Azur. Son climat est marqué par les influences méditerranéenne et alpine, avec des altitudes comprises entre 600 et 3 050 m. Le territoire est traversé par la RN 202 et la RD 4085 (aussi appelée Route Napoléon). Il est également desservi par la ligne des Chemins de fer de Provence, ou « Train des Pignes » qui relie Digne-les-Bains à Nice. Plusieurs communes font partie de la Réserve naturelle géologique de Haute Provence, plus vaste d’Europe, du Parc Naturel Régional du Verdon (PNRV) ou du Parc National du Mercantour.

C’est territoire hyper rural doté d’une grande qualité de vie, d’une nature préservée et de paysages exceptionnels, dont l’économie est principalement orientée autour du tourisme, de l’agriculture, des petits commerces et des services.

Les enjeux du territoire

La CC Alpes Provence Verdon est un territoire rural qui présente plusieurs pôles de centralités porteuses de services et de commerces. Bien que doté d’un cadre de vie exceptionnel, l’aménagement du territoire est contraint par la présence de nombreux risques naturels, de règlementations de protections strictes. Ainsi l’enjeu principal est la recherche de complémentarité au sein du territoire et de cohérence avec les territoires voisins. Finalement trouver le juste équilibre en capitalisant sur les richesses locales (agriculture, patrimoine culturel, naturel) pour continuer à développer le territoire tout en préservant le cadre de vie.

La contribution de l’Etat